Avocat pour adoption à Marseille 1er

Que vous soyez à Marseille 1er ou alentour, notre cabinet a les compétences en droit de la famille pour vous assister dans vos démarches. Un avocat en droit de la famille peut s’avérer nécessaire dans plusieurs moments de votre vie : l’adoption d’un enfant, le mariage, le divorce

Pour le conseil, les formalités juridiques, l’étude ou la rédaction des contrats et les différentes clauses, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus de renseignements.

 

Pour des raisons diverses et variées, une personne ou un couple peut adopter un ou plusieurs enfants. L’adoption est un acte humain, affectif, mais avant tout juridique, pour lequel l’intervention d’un avocat est appréciée. Deux types d’adoption s’offrent à vous : l’adoption simple et l’adoption plénière.

Adoption simple

Le principe de l’adoption simple permet de conserver des liens entre l’enfant adopté et sa famille biologique. L’adoption simple permet de créer, entre l’adopté et sa famille adoptive, un nouveau lien de filiation sans rompre le lien qui l’unit à sa famille d’origine. En théorie, le nom du parent ou du couple adoptant est ajouté à celui de l’adopté.

Ce type d’adoption est possible quel que soit l’âge de l’adopté. Il faut juste recueillir le consentement de toutes les personnes impliquées, puis présenter une requête en adoption devant le tribunal de grande instance.

En pratique, cela signifie que l’enfant adopté pourra « hériter » à la fois de sa famille d’origine et de celle qui l’a adopté. Si vous souhaitez que votre enfant connaisse ses parents biologiques, c’est la solution à adopter. C’est aussi une forme d’adoption répandue dans le système de familles recomposées car les liens de filiation avec la famille adoptante coexistent avec ceux de la famille d’origine. Les effets de l’adoption simple sont plus limités que ceux de l’adoption plénière.

Adoption Pléniere
Adoption simple

Adoption plénière

L’adoption plénière diffère de l’adoption simple sur un certains nombres de sujets : autorité parentale, les liens avec la famille d’origine, obligation alimentaire…

Procéder à une adoption plénière est irrévocable dans le fait qu’elle rompt définitivement tout lien entre l’adopté et sa famille d’origine.

Le couple ou le parent adoptant va donc se substituer à la famille d’origine. L’enfant adopté va acquérir un statut identique à celui de l’enfant biologique.

 

Puisqu’une adoption plénière coupe tout contact avec la famille d’origine, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions pour y parvenir, comme notamment avoir accueilli l’enfant plus de 6 mois dans son foyer avant l’adoption. Ce type d’adoption n’est possible que pour les enfants âgés de moins de 15 ans. L’adoption plénière doit faire l’objet d’un jugement au tribunal de grande instance pour être prononcée, d’où la nécessité d’être accompagné par un avocat spécialiste en droit de la famille pour tout le processus d’adoption.